Définitions

Un petit lexique pour vous aider à mieux comprendre ce que sont les voies vertes, les véloroutes et les pistes cyclables.

Quelques définitions

» Une voie verte

Une voie verte est « une route exclusivement réservée à la circulation des véhicules non motorisés, des piétons et des cavaliers » (code de la route).

Elle est accessible au plus grand nombre, sans exigence physique particulière.

Les piétons, les cyclistes, les personnes à mobilité réduite, les rollers… l’utilisent pour le loisir, le tourisme et les déplacements quotidiens.

Les voies vertes sont aménagées en site propre sur les emprises des voies de chemin de fer désaffectées, de berges des voies d’eau, de pistes forestières, de chemins ruraux...(Source : www.developpement-durable.gouv.fr)

Une Voie Verte est un aménagement en site propre réservé à la circulation non motorisée.

Elle est destinée aux piétons, aux cyclistes, aux rollers, aux personnes à mobilité réduite et aux cavaliers, dans le cadre du tourisme, des loisirs et des déplacements de la population locale.

Elle doit être accessible au plus grand nombre, sans grande exigence physique particulière, et sécurisée en conséquence.

La Voie Verte peut-être projetée en milieu rural ou urbain, et peut ainsi emprunter les chemins de halage, les voies ferrées désaffectées, les routes forestières, les promenades littorales, les parcs urbains…

En résumé

Une voie verte est « une voie en site propre, de faible largeur, réservée aux cyclistes, aux piétons et aux rollers. Elle doit être correctement fléchée, sécurisée, avec des pentes inférieures à 3%. »

En milieu rural ou en milieu urbain, elle emprunte souvent les chemins de halage, les voies ferrées désaffectées, les routes forestières et les chemins vicinaux Elle est parfois créée de toute pièce.

» Une véloroute

Une Véloroute est un itinéraire cyclable à moyenne ou longue distance (pour des déplacements quotidiens ou de tourisme), linéaire (qui relie une ville A à une B de façon directe et touristique), continu (sans interruption, y compris dans les villes), jalonné (uniforme sur son ensemble), sécurisé (sur l’itinéraire, aux carrefours, aux endroits accidentés…) et incitatif (mais pas obligatoire).

Une Véloroute emprunte un itinéraire agréable, évite les dénivelés excessifs et circule autant que possible sur des aménagements en site propre et sur des petites routes tranquilles.

Les véloroutes empruntent tous types de voies sécurisées dont les voies vertes.

En résumé

Une véloroute est un itinéraire cyclable de moyenne ou longue distance, linéaire, continu, fléché et sécurisé. Elle emprunte au maximum des Voies Vertes, sinon des petites routes tranquilles (moins de 1000 véhicules par jour).

» Les pistes cyclables

Elles sont définies par le code de la route comme des voies séparées de la chaussée, uni ou bidirectionnelles exclusivement réservées aux cyclistes et plutôt utilisées en milieu urbain.

En fonction du type de signalétique adoptée, son utilisation peut être obligatoire ou non

La préconisation du CERTU indique que les pistes cyclables doivent avoir 1.5 m de largeur par sens de circulation.

Les pistes sont matérialisées par un marquage au sol, directement sur la chaussée.

En résumé

Les pistes cyclables sont des voies séparées de la chaussée, réservées aux cyclistes, matérialisées par un marquage au sol et plutôt utilisées en milieu urbain.

» Route à faible circulation

Route sur laquelle circulent moins de 1000 véhicules/jour